Gharibabadi :

Le secrétaire du Haut Conseil iranien aux droits de l'homme a qualifié d'hostile les récits de l'Occident et des États-Unis sur la situation des droits de l'homme en Iran.

Iran Press/ Nouvelles d'Iran: Le secrétaire du Haut Conseil iranien aux droits de l'homme, Kazem Gharibabadi, a déclaré samedi 12 novembre, que sa visite aux Etats-Unis se considère pour entraver la circulation des récits hostiles et faux de l'Occident sur les récents développements en Iran.

Selon ce responsable iranien participé aux réunions de la Troisième Commission de l'Assemblée générale des Nations Unies, pendant son séjour à New York, de bonnes consultations ont eu lieu avec les pays membres du Mouvement des non-alignés  qui ont de bonnes positions contre politiser la notion des droits de l'homme mais aussi l'ingérence étrangère.

Les pays européens et américains qualifient les éméutes en Iran, de rassemblements pacifiques et c'est alors que selon les  traités sur les droits de l'homme et le Pacte international relatif aux droits civils, la propagation des discours de haine, la violence et l'utilisation des armes mais aussi la perturbation de l'ordre publique ont été interdits, a ajouté Gharibabadi.

D' après le secrétaire du Haut Conseil iranien aux droits de l'homme, lors des récents rassemblements en Iran, ces principes internationales ont été violées et on ne peut pas qualifie de pacifiques ces rassemblements.

En expliquant les détails des récents émeutes et rassemblements, Gharibabadi a indiqué : " lors des récents rassemblements en Iran, plus de 40 agents des forces de l'ordre ont été tués en martyr par les émeutiers".

Le jeudi 15 septembre, Mahsa Amini qui a été dirigée vers l'un des services de police de Téhéran pour explication et formation, a été transférée à l'hôpital avec la coopération de la police et des urgences en raison d'un problème cardiaque, mais malheureusement elle est décédée.

Les Iraniens ont organisé des manifestations contre le décès d'Amini. Cependant, certains éléments extrémistes ont fait dérailler les manifestations et ont incité à la violence contre les forces de sécurité.

Les médias soutenus par l'Occident ont également encouragé la violence. L'Iran dit qu'il ne permettra pas l'ingérence dans ses affaires intérieures.

415

A lire aussi:

Iran déclare que le rôle des États-Unis est évident dans les récentes émeutes

Déclaration de l'Iran sur l'ingérence américaine dans les récents troubles